Science-fiction/fantastique


Pour la quatrième session de Kingmaker, les aventuriers ont poursuivi le combat contre les mites et le monstre qui se terrait dans les profondeurs de la crevasse : un mille-pattes géants à queue fouettante. La difficulté du combat était de traverser la crevasse ou d’en sortir pour ceux qui y étaient tombés.

Bien que Rosabelle (à  coup de flèches), Nahari (à coup de sorts de flammes), Igor (à coup de lance) et Mikmek (un kobold libéré par Nahari) ont eu tôt fait d’éliminer le mille-pattes, ils ont eu beaucoup plus de difficultés avec Tâtons, le chef des mites, ses conseillers et la tique géantes Grattedos. En fait, pendant de long rounds, seul Igor avait réussi à traverser. Bien que Mikmek, à coup de flèches, éliminait les mites une à une, notre inquisiteur était seul à combattre au corps à corps la tique et son maître, car Nahari et Rosabelle demeuraient coincées au fond. Igor s’est donc retrouvé pris en lutte avec la tique qui s’empressa de le piquer et de commencer à se gorger de son sang.

Perdant 1 point de Force et 1 point de Constitution à chaque round, Igor a tôt fait de sombrer dans l’inconscience. Le combat devenait désespéré. Finalement, après environ 18 rounds depuis leur arrivée dans la chambre de torture et le début du combat, Rosabelle parvint à traverser. Elle se précipita à la défense de son compagnon, non sans lui fournir une potion de soins légers, fournissant ainsi à Igor de précieux rounds.

Après 25 rounds de combat, la tique et son maître furent défaits. Igor était très mal en point. La tique avait drainé beaucoup de sang. Faible et tremblant, sur le bord de l’inconscience, il était même obligé d’enlever son armure, incapable de même la soulever ! Nahari et Rosabelle se sont dépêchées à fouiller la salle et les corps pendant que Mikmek traversait avec les armes et les objets laissés de l’autre côté de la crevasse. Nahari a trouvé une carte tactique sur la table au centre de la pièce, mais elle a été incapable de l’interpréter. Rosabelle a pour sa part mise la main sur un petit sac de butin.

Mikmek pour sa part, une fois traversé, a fait remarqué que les douze capes qui ornaient les murs de la salle du conseil étaient celles de ses compagnons morts au combat. Il s’est ensuite emparé d’un statuette en ivoire représentant un diable reptilien accroupi. « Dentranchante sauvé ! Mikmek avoir réussi sa misson grâce au grandes gens. Merci ! Merci ! Tribu des Écailles de suie être sauvée grâce à vous,  » s’est-il écrié, glapissant de joie.

Sous la statuette se trouvait une feuille où il était inscrit au charbon deux liste. La première comportait deux items sous le titre, alors que la deuxième en comportait trois. Malheureusement, les compagnons ne sont pas capables de lire l’étrange écriture.

C’est à ce moment que nous sommes arrêtés pour la soirée. Un grand combat de 25 rounds ! J’en ai rarement géré d’aussi longs ! La prochaine fois, nos compagnons doivent trouver le moyen de sortir Igor des profondeurs malgré sa faiblesse tout en découvrant s’ils en ont terminés avec les mites du grand plantane.

Trésors

Sur les mites (x6) : 1 fléchette et 1 dague

Dans la salle du conseil : 1 statuette en ivoire à l’image de Dentranchante, 12 lances de petite taille, 193 pc, 120 pa, 32 po.

PX

Pour les mites : 500 px

Pour le mille-pattes : 800 px

Pour Tâtons, le chef des mites : 135 px

Pour Grattedos, la tique géante : 800 px

Progression

Igor : 2 012 px
Nahari : 2 012 px
Rosabelle : 2 012 px

Les trois personnages passent au niveau 2 !

Publicités

J’ai vu hier le dernier épisode de Children of Earth. J’ai beaucoup aimé la mini-série, moi qui n’avais jamais vraiment accroché à Torchwood. La trame écrite par Russel T. Davies, John Fay et James Moran nous tenait en haleine tout au long de la série (et ce même si j’avais lu les résumés des épisodes avant). Ce que j’ai particulièrement aimé c’est la critique des société occidentales qui sous-tend toute l’histoire. Ceci dit, je dois admettre que la série avait quelque chose de déprimant.  La fin nous laisse dans un état de désire de quelque chose de positif alors que politiciens cyniques font de l’opportunisme crasse, que Torchwood est décimé et que les morts se sont empilés. Il est incertain que Torchwood fasse une autre apparition sur nos écrans, mais si cela devait se produire, j’espère que Davies ou les autres auteurs sauront nous donner quelque chose d’un peu plus joyeux.

C’est fou comment le temps passe. Alors qu’hier encore, Vincent n’était qu’un nouveau-né et que Gaël n’était qu’une idée partagée entre Julie et moi, nous en sommes au troisième trimestre de la troisième grossesse. C’est un cliché, mais le temps passe tellement vite! Il me semble que les journées ne cesse d’accélérer et que les mois et les année défilent à un rythme qui dépasse l’entendement.

Toujours est-il que le troisième trimestre s’amorce pour Julie avec les difficultés d’usage : fatigue chronique, douleurs pelviennes, difficultés à se déplacer. Rien de grave, mais entre vous et moi, je crois bien que c’est un peu plus difficile cette troisième fois. Certes, nous savons tous les deux à quoi nous attendre, après tout, il y en a eu deux autres avant. Cependant, ces deux autres bouffent beaucoup d’énergie et je crois que cela pèse énormément sur les épaules de ma douce. Elle garde le moral, mais si on lui demandait si elle préférerait ne pas être enceinte, pour un instant, je crois qu’elle serait très tentée de répondre par l’affirmative. Enfin, seulement quelques mois à patienter encore.

Torchwood

Ce spin-off de Doctor Who ne m’avait jamais vraiment accroché. Ce n’est pas que l’émission n’était pas bonne, c’est seulement que l’atmosphère était très différente à mes yeux de Doctor Who et ça m’avait toujours empêcher d’apprécier la série à sa juste valeur. Ce soir, j’ai regardé la première émission de la mini-série Torchwood: Children of Earth. J’ai beaucoup aimé. La tension, l’histoire de conspiration, les rebondissement, ce sont tous des éléments qui ont fait qu’une fois l’émission terminée, je me suis empressé d’aller fouiller le web à la recherche d’informations. J’ai été déçu d’apprendre que Children of Earth serait la fin de Torchwood. De plus, certains spoilers que j’ai lu m’ont déçu. Par contre, je crois que je vais regarder les reprise avec un regard neuf sur cette série.

Pour faire un lien avec le début de mon message, Children of Earth comporte plusieurs éléments qui ont particulièrement résonné chez le jeune père que je suis : la nouvelle que Gwen est enceinte et le sentiment de joie que cela provoque est contrasté par la peur d’une attaque qui vise particulièrement les enfants. C’est particulièrement saisissant. Les jeunes parents qui ont les sentiments à fleur de peau sauront de quoi je parle.

« Page précédente