dimanche 15 janvier 2012


Lors de cette session, Igor a décidé de prolonger son repos. Ses mésaventures dans l’antre des mites a été un coup dur pour lui. Il s’est donc joint à l’équipe de la garde du comptoir d’Oleg où il vit en semi-retraite. Cependant, Addora Feyder, un ancien compagnon de jeunesse d’Igor est venu rejoindre nos compagnons. Il a donc pris sa place au sein de l’équipe.

Pendant les introductions, le père Jhod Kavken a pris un moment pour demander à Nahari un service. Compte tenu que les aventuriers explore les marches de Narl et les terres de Kame, le père Kavken, un prêtre d’Érastil, leur a demandé de retrouvé un temple perdu qui serait situé quelque part au sud du comptoir. Il ne sait pas exactement où se trouve le temple. Seulement, certaines rumeurs font état d’un ours étrange qui garderait les lieux profanés. le père Kavken souhaiterait rétablir le caractère sacré du site. Les aventuriers ont promis de garder un oeil ouvert.

Le lendemain, le trio est reparti explorer les terres de Kame. Ils sont tombés sur la hutte de Bokken, un vieil ermite sénile qui vit au sud est du comptoir. Le vieil homme produit d’excellentes potions. Non seulement sont-elle particulièrement efficaces, elle sont en plus très savoureuses, ce qui fait leur réputation aux dires de Bokken. Sont secret réside dans l’utilisation de baies voraces. Seulement, il ne lui en reste presque plus. Profitant d’un moment de lucidité alors qu’il faisait visiter son jardin à Nosabelle (il mélange les noms, Nahari = Rosahri et Rosabelle = Nosabelle), il lui demande de lui en rapporter, lui promettant un rabais sur ses potions. Les compagnons ont acheté deux potions de soins légers et deux potions d’endurance aux énergies destructives.

Les compagnons ont ensuite poursuivis leurs relevés, traversant la Pie  au delà du pont des Orties et contournant le Gué pour trouver une vieille ruine sur les bords du lac de La Défense. Intrigués, les aventuriers ont décider d’enquêter, d’autant plus que les ruines semblaient occupées. Rosabelle est partie en éclaireur, mais elle s’est fait surprendre par quatre zombis qui ont jaillis du sol et qui ont eut tôt fait de la mettre KO. Nous nous sommes laissés après un bref combat laissant quatre zombis décharnés au sol et quelques sorts de soins de moins en poche. Les compagnons ont cependant noté que les zombis semblaient vêtus d’habits de prêtres monastiques d’une religion inconnue. Nahari a également trouvé sous la poussière de la route une amulette du Seigneur Cerf. Le roi-brigand et ses brutes rôdent donc dans les parages

Trésors

La hutte de Bokken : potions de soins légers (NLS 4), 2 potions d’endurance aux énergies destructives (NLS 4)

Quêtes (inclus les quêtes à ce jours connues et celles découvertes lors de la dernière partie)

  • Avis de recherche : Bandits. Il faut montrer aux bandits de la Ceinture verte que l’on ne tolère plus leurs actions. Les aventuriers doivent en capturer ou en vaincre six pour qu’ils comprennent le message. (Complétée)
  • Des kobolds dans les collines. Les kobolds de l’Écaille de suie habitent dans une grotte, quelque part dans les Terres de Kame. Normalement, ils ne causent pas de problèmes mais depuis peu, quelque chose les énerve. Trouvez leur antre et assurez-vous qu’ils ne se montrent plus menaçants. (Complétée)
  • Avis de recherche : tatzlwyrm. Vu la façon dont on parle des tatzylwyrms, on dirait qu’ils grouillent dans toutes les Terres volées. Ce n’est pas le cas, ils sont plutôt rares et la tête de l’un d’eux serait un superbe trophée pour Oleg. Il a promis une récompense à toute personne qui lui en ramènera une.
  • Avis de recherche : Gouttière. Les chasseurs de la Ceinture verte ont tous une histoire à raconter à propos de Gouttière, et elles sont toute plus folles les unes que les autres. Toute personne qui parviendra à tuer cette bête caractérielle recevra une belle récompense de la part du vieux Vekkel Benzen, un retraité qui a perdu une jambe à cause de ce sanglier monstrueux l’année dernière.
  • À la cueillette des baies voraces. Bokken est peut-être excentrique, mais il sait faire de délicieuses potions. Son secret réside dans le jus de baies voraces, mais il va bientôt être à court. Il y a un gros buisson de ces fruits à quelques 80 kilomètres du comptoir d’Oleg.
  • La soupe de radis lunaires. Dernièrement, Oleg a subi beaucoup de stress et Svetlana voudrait bien lui cuisiner son plat préféré (la soupe de radis lunaires) pour l’aider à se détendre. Malheureusement, ces légumes sauvages sont relativement rares. Il y en a une parcelle à une vingtaine de kilomètres au sud du comptoir. (Complétée)
  • L’alliance de Svetlana. Même si la femme d’Oleg affirme que ce n’est pas une grosse perte comparée à ce que les bandits auraient pu emporter, il sait que la perte de son alliance la désole. Ell lui interdit de risquer sa vie et sa santé pour aller la chercher, mais, si quelqu’un peut retrouver la baguer et la ramener, Oleg lui en serait très reconnaissant. (Complétée)
  • Le temple de l’Élan. Le père Jhod Kavken a demandé aux compagnons de trouve un temple perdu d’Érastil qui doit se situer quelque part au sud du comptoir d’Oleg. Le site serait protégé par un ours.
  • La revanche de Davik. L’esprit sans repos de Davik Orties hante le pont des Orties. Maître Davik a été lâchement tué par les hommes du Seigneur Cerf, car il refusait de se soumettre au régime d’extorsion du brigand. Pour l’aider à se venger, les compagnons doivent lui rapporter le corps du Seigneur Cerf.
  • La statue sacrée. En explorant l’antre des mites, les compagnons ont découvert Mikmek qui les a suppliés de l’aider à rapporte la statuette sacrée de Dentranchantes à sa tribu. Ils doivent la remettre au chamane Tartuk ou au chef Écaille de suie. (Complétée)

PX

Pour l’exploration : 900 px
Pour les  zombis : 800 px

Progression

Igor : 2 946 px (semi-retraite)
Addora :  2 566 px
Nahari : 3 512 px
Rosabelle : 3 512 px

Publicités

Un an déjà d’écoulé… J’ai encore de la difficulté à le croire. La douleur s’estompe, mais elle rejaillit par moments.
J’ai remarqué que plusieurs ont tenté de savoir, par l’entremise de ce bolg, quelles étaient les causes du décès. En juin dernier, nous avons eu les résultats de l’enquête du coroner. Malgré l’autopsie, les tests et l’enquête, la mort demeure à ce jour inexpliquée. Solène ne présentait aucun traumatisme, aucun signe de maladie ou d’empoisonnement. Grosso modo, l’autopsie ne peut que spécifier que Solène avait arrêté de vivre. Le pourquoi et le comment demeurent donc un mystère.
Je ne peux pas dire que cette conclusion m’a grandement surprise. Les discussions que nous avions eu avec le coroner et les enquêteurs me laissaient entrevoir cela.
Pour certains, l’absence de réponses serait source d’inquiétude, de soucis ou de colère. Pour ma part, je suis relativement serein. Personne ne peut être mis en cause. Rien n’aurait pu être fait. C’est tragique et injuste, certes, mais cet accident de parcours est justement cela, un accident de parcours.
La vie continue…