janvier 2012


Une mésaventure n’attend pas l’autre. Les compagnons, tentaient de choisir la marche à suivre quand un autre groupe de zombis a surgi du sol. Addora et Rosabelle étaient confrontés à trois morts-vivants qui les prenaient en tenaille. Nahari faisait face à un zombi seule avec Nohlan, son mastodonte. Bien que surprise, Rosabelle a tôt fait de se débarrasser d’un zombi. Elle s’est déplacée pour protéger le flanc d’Addora. Ce faisant, elle a laissé libre champs à un zombi pour s’en prendre à Nahari. Nohlan, pour sa part, apeuré par ces créatures surnaturelles hésitait à attaquer. Nahari s’est donc retrouvée dans une position fâcheuse, entourée de morts-vivants, sans personne pour la seconder. Les monstres n’ont pas hésité. Ils se sont rués sur le petit gnome. Sauvagement battue, Nahari tentait de se défendre du mieux qu’elle pouvait, mais c’était insuffisant. Un zombi l’a saisi à la gorge pour lui arracher la trachée.

Horrifiés, Addora et Rosabelle se sont précipités à sont secours. Éliminant les menaces avec l’énergie du désespoir, lançant un sort de stabilisation, Addora et Rosabelle ont tout fait pour sauver Nahari. Malheureusement, il était trop tard. La druidesse était morte sous les coups.

Nohlan, ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Doucement, à l’aide de sa trompe, il poussait Nahari, gémissant doucement, comme pour l’inciter à se lever. Rosabelle s’est approché de lui et l’a calmé. Avec un peu de persuasion, elle l’a convaincu de transporter le corps de sa maîtresse. Une course précipité pour un retour au comptoir d’Oleg s’en est suivi.

Un voyage qui leurs avait pris plusieurs semaines, n’en pris que deux jours. Afin de tenter de préserver le corps, l’elfe et la rôdeur ont cueilli des herbes et enveloppé le corps pendant le voyage de retour. C’est avec consternation qu’Oleg, Svetlana et les résidents du comptoir ont accueilli les aventurier.  Comment la douce Nahari pouvait-elle avoir subit un sort aussi funeste?

Heureusement, le père Jhod Kavken avait en sa possession un parchemin de rappel à la vie et un diamant d’une valeur suffisante pour le sort. Il a consenti à les vendre à Addora. Cela a coûté une fortune. En fait, tout le butin accumulé a été troqué pour le parchemin. C’était un sort puissant, beaucoup plus puissant que ce qu’Addora avait jamais lancé.

Priant Néthys de lui prêter la force de réussir, Addora a fait les préparatifs nécessaires pour tenter de ramener à la vie Nahari. Fébrilement, il a lu le parchemin, l’énergie envahissant toutes les fibres de son corps. Réduit en poussière par la main de Néthys, le diamant a pénétré le corps de la druidesse. Au bout d’un moment, les blessures ont disparues dans un éclat de lumière. Dans un cri de douleur, Nahari s’est réveillée, confuse et affaiblie.

Les compagnons ont ensuite décidé de prendre quelques jours de repos, le temps de laisser Nahari se remettre de son traumatisme. En guise de remerciement au père Kavken, ils ont décidé de repartir à la recherche du temple perdu d’Érastil.

Se dirigeant vers l’est, il ont découvert une clairière à une soixantaine de kilomètre du comptoir dans les Marches de Narl. L’épais sous-bois enchevêtré avait laissé la place à une place de pierre taillée au pied d’une falaise de roc à l’ouest. Fermant la place se tenait des monolithes de pierre formant un espèce de cercle druidique. Au centre de la place, une grande fontaine remplie d’une eau stagnant dégageait une odeur nauséabonde de pourriture. La falaise, qui faisait environ trente mètre de haut, était sculptée. En dessous de la mousse et malgré les fissures, on pouvait distinguer les trait d’un orignal dont les bois encadrait une ouverture large de quinze mètres. De grandes marches en ruine y grimpaient.

Craintifs et hésitants, les compagnons ont passé le seuil de cet ancien temple. Aussitôt un énorme rugissement sauvage a retenti. Un énorme ours noir avec un plastron blanc est apparu en haut des escaliers. Hurlant sa douleur et sa colère, l’animal s’est rué en direction de Rosabelle qui ouvrait la marche. La place est grande, faisant plus de trente-six mètres sur sa longueur. Les compagnons ont eu le temps de prendre place avant que la charge du plantigrade ne les atteigne. Malgré tout, Rosabelle n’a pu bloquer la puissante morsure de l’animal.

À coup de haches, de projectiles magiques, de défenses et de pierres magiques, Rosabelle, Addora, Nolhan et Nahari ont envoyé le gardien du temple de l’Élan à son dernier repos. Dans un dernier soupir, quasi humain, l’animal, qui était en fait l’ancien prêtre de l’endroit, s’est réduit en poussière. Les compagnons ont pu voir la malédiction de l’endroit se lever, alors que la fontaine est redevenue claire. Addora, fasciné par la magie qui s’opérait dans le temple a pu déterminer que quiconque bois de la fontaine bénéficiera des effets d’un sort de soins légers.

Heureux de leur succès, les compagnons sont retournés annoncer la bonne nouvelle au père Kavken. « C’est un miracle, » s’est-il exclamé. Visiblement heureux et soulagé de la tournure des évènements, Jhod Kavken, a raconté ce qu’il savait à propos du temple. Il avait été fondé par des colons lors de la dernière tentative d’annexion par Taldor. Cependant, face au manque de ressources, la colonie avait été abandonnée. Le prêtre du temple, dans un moment de folie, ne pouvant accepter que les monstres des Marches de Narl puissent avoir gagner. Il avait donc sacrifié un ours pour être un gardien éternel de son temple. Courroucé par l’acte cruel et son manque de foi, Érastil lui accorda son immortalité. Mais par le fait même, il lui retira ses pouvoirs, sa santé d’esprit et son humanité. Il le condamna a prendre la forme d’un ours qui devrait, pour l’éternité protéger les lieux sans même avoir l’intelligence de le savoir ou de pouvoir profiter de sa longue vie. La malédiction devait durer jusqu’à ce qu’un individu digne d’Érastil la lève.

La session a pris fin alors que le père Kavken, se dirigeait vers ses quartiers pour aller chercher ses affaires. Il comptait se rendre immédiatement au temple pour lui redonner toute sa splendeur. En guise de remerciement, il a promis ses services de lanceur de sort aux compagnons et ce pour toute leur vie.

Trésors

Aucun. À noter que l’ensemble du butin accumulé jusqu’à présent a été écoulé pour payer le parchemin de rappel à la vie et le diamant.

Quêtes (inclus les quêtes à ce jours connues et celles découvertes lors de la dernière partie)

  • Avis de recherche : Bandits. Il faut montrer aux bandits de la Ceinture verte que l’on ne tolère plus leurs actions. Les aventuriers doivent en capturer ou en vaincre six pour qu’ils comprennent le message. (Complétée)
  • Des kobolds dans les collines. Les kobolds de l’Écaille de suie habitent dans une grotte, quelque part dans les Terres de Kame. Normalement, ils ne causent pas de problèmes mais depuis peu, quelque chose les énerve. Trouvez leur antre et assurez-vous qu’ils ne se montrent plus menaçants. (Complétée)
  • Avis de recherche : tatzlwyrm. Vu la façon dont on parle des tatzylwyrms, on dirait qu’ils grouillent dans toutes les Terres volées. Ce n’est pas le cas, ils sont plutôt rares et la tête de l’un d’eux serait un superbe trophée pour Oleg. Il a promis une récompense à toute personne qui lui en ramènera une.
  • Avis de recherche : Gouttière. Les chasseurs de la Ceinture verte ont tous une histoire à raconter à propos de Gouttière, et elles sont toute plus folles les unes que les autres. Toute personne qui parviendra à tuer cette bête caractérielle recevra une belle récompense de la part du vieux Vekkel Benzen, un retraité qui a perdu une jambe à cause de ce sanglier monstrueux l’année dernière.
  • À la cueillette des baies voraces. Bokken est peut-être excentrique, mais il sait faire de délicieuses potions. Son secret réside dans le jus de baies voraces, mais il va bientôt être à court. Il y a un gros buisson de ces fruits à quelques 80 kilomètres du comptoir d’Oleg.
  • La soupe de radis lunaires. Dernièrement, Oleg a subi beaucoup de stress et Svetlana voudrait bien lui cuisiner son plat préféré (la soupe de radis lunaires) pour l’aider à se détendre. Malheureusement, ces légumes sauvages sont relativement rares. Il y en a une parcelle à une vingtaine de kilomètres au sud du comptoir. (Complétée)
  • L’alliance de Svetlana. Même si la femme d’Oleg affirme que ce n’est pas une grosse perte comparée à ce que les bandits auraient pu emporter, il sait que la perte de son alliance la désole. Ell lui interdit de risquer sa vie et sa santé pour aller la chercher, mais, si quelqu’un peut retrouver la baguer et la ramener, Oleg lui en serait très reconnaissant. (Complétée)
  • Le temple de l’Élan. Le père Jhod Kavken a demandé aux compagnons de trouve un temple perdu d’Érastil qui doit se situer quelque part au sud du comptoir d’Oleg. Le site serait protégé par un ours. (Complétée)
  • La revanche de Davik. L’esprit sans repos de Davik Orties hante le pont des Orties. Maître Davik a été lâchement tué par les hommes du Seigneur Cerf, car il refusait de se soumettre au régime d’extorsion du brigand. Pour l’aider à se venger, les compagnons doivent lui rapporter le corps du Seigneur Cerf.
  • La statue sacrée. En explorant l’antre des mites, les compagnons ont découvert Mikmek qui les a suppliés de l’aider à rapporte la statuette sacrée de Dentranchantes à sa tribu. Ils doivent la remettre au chamane Tartuk ou au chef Écaille de suie. (Complétée)

PX

Pour l’exploration : 100 px
Pour les  zombis : 800 px
Pour le gardien du temple : 800 px
Pour la quête du temple : 400 px

Progression

Igor : 2 946 px (semi-retraite)
Addora :  3 266 px
Nahari : 4 212 px
Rosabelle : 4 212 px

Règle maison

L’utilisation d’un sort de rappel à la vie pour un personnage de niveau 1 à 5 entraîne l’acquisition deux niveau négatifs temporaires et non pas permanents tels que spécifiés dans le sort. À partir du niveau 6, le sort s’applique intégralement. Le but de cette règle est de donner une chance aux personnage de bas niveau face à une campagne qui peut être sanglante sans trop affecter l’équilibre du groupe.

Publicités

Lors de cette session, Igor a décidé de prolonger son repos. Ses mésaventures dans l’antre des mites a été un coup dur pour lui. Il s’est donc joint à l’équipe de la garde du comptoir d’Oleg où il vit en semi-retraite. Cependant, Addora Feyder, un ancien compagnon de jeunesse d’Igor est venu rejoindre nos compagnons. Il a donc pris sa place au sein de l’équipe.

Pendant les introductions, le père Jhod Kavken a pris un moment pour demander à Nahari un service. Compte tenu que les aventuriers explore les marches de Narl et les terres de Kame, le père Kavken, un prêtre d’Érastil, leur a demandé de retrouvé un temple perdu qui serait situé quelque part au sud du comptoir. Il ne sait pas exactement où se trouve le temple. Seulement, certaines rumeurs font état d’un ours étrange qui garderait les lieux profanés. le père Kavken souhaiterait rétablir le caractère sacré du site. Les aventuriers ont promis de garder un oeil ouvert.

Le lendemain, le trio est reparti explorer les terres de Kame. Ils sont tombés sur la hutte de Bokken, un vieil ermite sénile qui vit au sud est du comptoir. Le vieil homme produit d’excellentes potions. Non seulement sont-elle particulièrement efficaces, elle sont en plus très savoureuses, ce qui fait leur réputation aux dires de Bokken. Sont secret réside dans l’utilisation de baies voraces. Seulement, il ne lui en reste presque plus. Profitant d’un moment de lucidité alors qu’il faisait visiter son jardin à Nosabelle (il mélange les noms, Nahari = Rosahri et Rosabelle = Nosabelle), il lui demande de lui en rapporter, lui promettant un rabais sur ses potions. Les compagnons ont acheté deux potions de soins légers et deux potions d’endurance aux énergies destructives.

Les compagnons ont ensuite poursuivis leurs relevés, traversant la Pie  au delà du pont des Orties et contournant le Gué pour trouver une vieille ruine sur les bords du lac de La Défense. Intrigués, les aventuriers ont décider d’enquêter, d’autant plus que les ruines semblaient occupées. Rosabelle est partie en éclaireur, mais elle s’est fait surprendre par quatre zombis qui ont jaillis du sol et qui ont eut tôt fait de la mettre KO. Nous nous sommes laissés après un bref combat laissant quatre zombis décharnés au sol et quelques sorts de soins de moins en poche. Les compagnons ont cependant noté que les zombis semblaient vêtus d’habits de prêtres monastiques d’une religion inconnue. Nahari a également trouvé sous la poussière de la route une amulette du Seigneur Cerf. Le roi-brigand et ses brutes rôdent donc dans les parages

Trésors

La hutte de Bokken : potions de soins légers (NLS 4), 2 potions d’endurance aux énergies destructives (NLS 4)

Quêtes (inclus les quêtes à ce jours connues et celles découvertes lors de la dernière partie)

  • Avis de recherche : Bandits. Il faut montrer aux bandits de la Ceinture verte que l’on ne tolère plus leurs actions. Les aventuriers doivent en capturer ou en vaincre six pour qu’ils comprennent le message. (Complétée)
  • Des kobolds dans les collines. Les kobolds de l’Écaille de suie habitent dans une grotte, quelque part dans les Terres de Kame. Normalement, ils ne causent pas de problèmes mais depuis peu, quelque chose les énerve. Trouvez leur antre et assurez-vous qu’ils ne se montrent plus menaçants. (Complétée)
  • Avis de recherche : tatzlwyrm. Vu la façon dont on parle des tatzylwyrms, on dirait qu’ils grouillent dans toutes les Terres volées. Ce n’est pas le cas, ils sont plutôt rares et la tête de l’un d’eux serait un superbe trophée pour Oleg. Il a promis une récompense à toute personne qui lui en ramènera une.
  • Avis de recherche : Gouttière. Les chasseurs de la Ceinture verte ont tous une histoire à raconter à propos de Gouttière, et elles sont toute plus folles les unes que les autres. Toute personne qui parviendra à tuer cette bête caractérielle recevra une belle récompense de la part du vieux Vekkel Benzen, un retraité qui a perdu une jambe à cause de ce sanglier monstrueux l’année dernière.
  • À la cueillette des baies voraces. Bokken est peut-être excentrique, mais il sait faire de délicieuses potions. Son secret réside dans le jus de baies voraces, mais il va bientôt être à court. Il y a un gros buisson de ces fruits à quelques 80 kilomètres du comptoir d’Oleg.
  • La soupe de radis lunaires. Dernièrement, Oleg a subi beaucoup de stress et Svetlana voudrait bien lui cuisiner son plat préféré (la soupe de radis lunaires) pour l’aider à se détendre. Malheureusement, ces légumes sauvages sont relativement rares. Il y en a une parcelle à une vingtaine de kilomètres au sud du comptoir. (Complétée)
  • L’alliance de Svetlana. Même si la femme d’Oleg affirme que ce n’est pas une grosse perte comparée à ce que les bandits auraient pu emporter, il sait que la perte de son alliance la désole. Ell lui interdit de risquer sa vie et sa santé pour aller la chercher, mais, si quelqu’un peut retrouver la baguer et la ramener, Oleg lui en serait très reconnaissant. (Complétée)
  • Le temple de l’Élan. Le père Jhod Kavken a demandé aux compagnons de trouve un temple perdu d’Érastil qui doit se situer quelque part au sud du comptoir d’Oleg. Le site serait protégé par un ours.
  • La revanche de Davik. L’esprit sans repos de Davik Orties hante le pont des Orties. Maître Davik a été lâchement tué par les hommes du Seigneur Cerf, car il refusait de se soumettre au régime d’extorsion du brigand. Pour l’aider à se venger, les compagnons doivent lui rapporter le corps du Seigneur Cerf.
  • La statue sacrée. En explorant l’antre des mites, les compagnons ont découvert Mikmek qui les a suppliés de l’aider à rapporte la statuette sacrée de Dentranchantes à sa tribu. Ils doivent la remettre au chamane Tartuk ou au chef Écaille de suie. (Complétée)

PX

Pour l’exploration : 900 px
Pour les  zombis : 800 px

Progression

Igor : 2 946 px (semi-retraite)
Addora :  2 566 px
Nahari : 3 512 px
Rosabelle : 3 512 px

Un an déjà d’écoulé… J’ai encore de la difficulté à le croire. La douleur s’estompe, mais elle rejaillit par moments.
J’ai remarqué que plusieurs ont tenté de savoir, par l’entremise de ce bolg, quelles étaient les causes du décès. En juin dernier, nous avons eu les résultats de l’enquête du coroner. Malgré l’autopsie, les tests et l’enquête, la mort demeure à ce jour inexpliquée. Solène ne présentait aucun traumatisme, aucun signe de maladie ou d’empoisonnement. Grosso modo, l’autopsie ne peut que spécifier que Solène avait arrêté de vivre. Le pourquoi et le comment demeurent donc un mystère.
Je ne peux pas dire que cette conclusion m’a grandement surprise. Les discussions que nous avions eu avec le coroner et les enquêteurs me laissaient entrevoir cela.
Pour certains, l’absence de réponses serait source d’inquiétude, de soucis ou de colère. Pour ma part, je suis relativement serein. Personne ne peut être mis en cause. Rien n’aurait pu être fait. C’est tragique et injuste, certes, mais cet accident de parcours est justement cela, un accident de parcours.
La vie continue…

Lors de la séance du 16 juillet, les aventuriers se tenaient devant l’entrée de la caverne de la tribu des Écailles de suie. Près de l’entrée se trouvaient une cage à l’intérieur de laquelle, une mite tentait tant bien que mal de se protéger de la lumière du soleil. Selon Mikmek, cette mite avait été capturée et condamnée à la prison à vie pour avoir menacé et attaqué la tribu. La créature attirait certes un peu la pitié du groupe, mais ceci fut de courte durée. En effet, les attentions portés sur elle furent récompensés par des jurons et des crachats.

Laissant cette méchante fée à son destin, les aventuriers ont tourné leur attention vers la caverne. À l’entrée se trouvait une enseigne défraîchi. On pouvait à peine y lire : « Mine d’argent Du Chêne ».

L’entrée de l’ancienne mine était également gardée par Nakpik, un jeune kobold. Ce dernier fut très heureux de Mikmek revenir. Cependant, il s’est montré méfiant envers ces Grandes Gens. Mikmek a tôt faire de le rassurer.

Le petit groupe s’est donc présenté devant Écailles de suie, le chef de la tribu. Il lui ont présenté la statuette de Dentranchante avec respect. Le chef s’est emparé de la statuette et après un moment d’hésitation, il l’a fracassé contre le sol en poussant un grand cri. « Nous voici libérer de la malédiction! Joignez vous à nous mes amis pour nous débarrasser de Tartuk le traître, ce chamane qui l’a apporté. » Les aventuriers, surpris de la tournure des événements ont pris quelques secondes avant de se ressaisir. Ils ont accepté. Formant ainsi une alliance avec les maître de cette ancienne mine.

Le groupe a donc confronté Tartuk au fond de la caverne. Dans un combat sans merci, ils ont tué l’usurpateur, libérant la tribu de son influence néfaste.

Les aventuriers ont conclu une alliance commerciale avec la tribu. En échange d’un sauf-conduit, de la nourriture et des armes, les Écailles de suie acceptent d’exploiter la mine. De plus, Mikmek agira comme ambassadeur auprès des Grandes Gens.

Suite à cela, les aventuriers ont pris le chemin du retour vers le comptoir d’Oleg. Ils ont explorer certains secteurs. Ils ont découvert le pont des Orties où l’esprit de Davik Orties les a imploré de lui rapporter le corps de son tortionnaire : le Seigneur-cerf. De plus, ils ont découvert un butin qui avait été caché au pied d’un vieil arbre.

Lors de la dernière session (le 1er janvier 2012), le groupe est rentré au comptoir d’Oleg où ils ont fait connaissance avec la garde envoyé par les Seigneurs des épées. Ils ont ensuite fait le ménage dans leur butin, ce qui a pris la grande partie de la session. Ils en ont également profité pour remettre à Svetlana son alliance et une récolte de radis lunaires.

Trésors

La chambre de Tartuk : 7 420 pc, 2 453 pa, 551 po, 13 pp, un écu de métal de maître, 7 carreaux d’arbalète de feu +1, une paire de bottes elfiques, l’alliance de Svetlana (120 po), une bourse contentant de la poussière d’illusion (1 dose).

La cache oubliée : une lourde cape de cuir, une dague de maître, une baguette de mains brûlantes (NLS 2, 4 charges), un anneau d’argent (75 po), un grimoire endommagé où seulement cinq sorts peuvent être distingués (identification, armure de mage, rapetissement, image silencieuse et serviteur invisible).

Le nid de l’araignée : 10 po et une carte qui mène à la cache oubliée.

Récompenses pour les radis lunaires :250 po

Récompenses pour l’alliance : crédit de 1 000 po au comptoir d’Oleg.

Rumeurs

  • Breeg Orlivanch, un trappeur aux manières détestables, a disparu depuis un certain temps. On dit qu’il a abandonné la chasse pour rejoindre les bandits !
  • Quelques bandits portent des amulettes d’argent représentant un crâne de cerf. Ils appartiennent à un culte débauché qui vénère un ignoble démon animal.
  • Avant, il y avait un pont sur la Corneille, au sud est, mais les bandits l’ont détruit. On dit que le vieux gardien du pont, Davik Orties, hante à présent les lieux.
  • Les bandits ne sont pas la seule source d’ennuis dans les Terres de Kame, il y a aussi une tribu de kobolds et une tribu de mites qui habitent quelque part dans les collines. Elles ne causent pas autant de problèmes que les bandits, mais leur présence rend la perspective d’une installation dans la région bien moins attrayante.
  • Le Sellen oriental, un cours d’eau important qui traverse une région marécageuse occidentale nommée le Bourbier de Crochelangue, sert de route principale entre les Royaumes fluviaux et le Brévoy. Cependant, elle est fermée depuis plusieurs mois à cause d’une hausse de violence chez les bourbierins qui vivent là. Heureusement, les hommes grenouilles se cantonnent au marais et ne tournent pas leurs yeux globuleux vers l’est et les Marches de Narl !
  • Certaines personnes disent qu’une licorne vit dans les Marches de Narl, mais cela fait quelques mois que personne ne l’a vue. Peut être a t elle fui devant les bandits ?
  • Les colons taldoriens firent une tentative pour s’installer dans les Terres volées. Ils échouèrent mais ce ne fut pas à cause du manque de ressources. On dit qu’il y a de vieilles mines abandonnées quelque part dans les Terres de Kame… et certains prétendent même qu’il y a de l’or dans les collines !

PX

Pour Tartuk : 1 200 px

Pour l’araignée : 400 px

Pour l’exploration :300 px

Pour avoir rendu la statuette : 400 px

Progression

Igor : 2 946 px
Nahari : 2 946 px
Rosabelle : 2 946 px

Note : J’ai perdu mes notes. J’ai pu reconstruire ce résumé à partir de celles de mes joueurs. Merci à Jean-François et Julie.