mai 2011


Les aventures de Igor, Nahari et Rosabelle se sont poursuivies ce soir. Après s’être lancés à la poursuite de Kressel, celle qui était à la tête des brigand du camp de l’Épine, Igor et Rosabelle ont réussi à la rattraper. Enfin… Igor a réussi. Rosabelle est restée enchevêtrée dans les arbres morts qui jonchaient le sol au début de la poursuite. Igor a mettre fin aux exactions de la cruelle voleuse en deux temps trois mouvements.

Pendant ce temps, Nahari a interrogé Vehaner, le gnome, qui s’était rendu la dernière fois. Avec un peu de questionnement et d’intimidation, elle a appris que la bande était dirigée par un homme qui se faisait appeler le Seigneur Cerf, terré dans une forteresse abandonnée un peu plus a l’ouest. Il semblerait que l’endroit soit bien gardé, que les hommes craignent leur seigneur et que ce dernier cache un vieillard dans les caves de la forteresse. Le rôle qu’il joue et l’importance qu’il a pour l’homme cruel, sans visage, qui mène des brigands n’est pas clair selon Vehaner. Serait-ce le vieillard qui tire les ficelles ?

Vehaner a fait le serment de quitter la contré et de cesser le brigandage. Il évitait ainsi la corde et avait la vie sauve. Avant de partir, il a confié aux aventuriers que l’alliance de Svetlana était probablement dans un sac qu’une bande de mites avait dérobé quelques semaines auparavant. Selon Vehaner, le terrier des mites se trouve sous les racines d’un vieux plantane qui domine les collines et la forêt à l’est du gué.

Les aventuriers se sont donc dirigés vers l’est, trainant avec eux le butin, la tête des brigands tués au combat et une charrette, espérant trouver un endroit calme pour récupérer et passer la nuit. En chemin, une énorme bête à la forme d’un ours brun marchant sur deux pattes a croisé leur route. Craintifs, les aventuriers ont gardés leurs distances. La créature a passé son chemin sans importuner les aventuriers. Heureusement, peut-être, puisque les traces laissées derrière étaient trois fois plus grandes que celle de Nahari.

Le lendemain, en fin d’après-midi, le trio a trouvé le plantane et a pénétré dans l’antre des mites. Ces petites créatures maléfiques, ne posent aucun danger pour des combattants d’expérience. Dès la première confrontation, la supériorité de Nahari, Igor et Svetlana s’est clairement démontrée (Nalhan était resté à la surface, un mastodonte, ce n’est pas capable d’escalader !). Ils ont poursuivi les petites fées jusque dans une chambre de torture, où un malheureux kobold subissait leur cruauté. Avec un peu plus de difficulté, Rosabelle et Igor ont réussis à en éliminer cinq. Le sixième a traversé une crevasse en l’escaladant.

Igor l’a suivi, mais il est tombé, victime d’un piège. Il a réveillé le monstre qui y dormait…

Trésors
Sur Kressel : armure de cuir cloutée, 1 hachette de maître, 3 dagues, 85 po.

Le butin des brigands : nourriture, bois, tente, une paire de boucles d’oreilles en argent, une boîte à musique en bois, 3 caisses de peaux et de fourrures, Un étui de bois poli contenant 8 bouteilles avec un liquide verdâtre,une charrette, 321 pa, 90 po.

Sur les mites (x7) : 2 dard et 1 dague

PX

Pour l’exploration : 100 px,

Pour Kressel : 400 px,

Pour les mites : 700 px.

Progression
Igor : 1 267 px
Nahari : 1 267 px
Rosabelle : 1 267 px

Ma chère Solène,

Ton grand frère a atteint cette semaine l’âge respectueux de six ans. Six ans, l’âge de l’entrée à l’école primaire. Six ans, l’âge clé dans la vie d’un enfant, l’âge où tout change alors que tout est encore possible. Un âge que tu ne verras jamais. C’est la cruauté de la vie. La vie qui t’a quittée sans explications, sans crier gare.

Me voilà assis, pleurant toujours ton départ malgré les jours, malgré les nuits. Je me noie dans mon travail, dans ma routine, tentant d’ignorer cette douleur qui n’est jamais bien loin. Je n’ai plus de toi que des souvenirs de plus en plus embrumés par le temps et un petit cri laissé sur un enregistrement d’un répondeur. Par moments, j’ai l’impression que tout ceci n’est qu’un rêve. Comment ce peut-il que tu ne sois pas là ? Ai-je imaginé ta présence ? Es-tu simplement le fruit de mon imagination ?

C’est lorsque je regarde ta maman pleurer, tes frères avoir ces petits instants silencieux, ces quelques photos que nous avons de toi que je me rends compte que tout ceci est bien réel. Que cette douleur sourde qui empoigne chaque instant de ma vie est le résultat d’une réelle disparition.

Au moment d’écrire ces quelques mots, le soleil dort depuis plusieurs heures, mais depuis le 10 janvier, s’est-il réellement levé ?

Tu me manques terriblement, ma petite. Si seulement tu pouvais nous revenir et ramener le soleil avec toi.

Après deux reports, Igor, Rosabelle, Nahari et Nolhan ont poursuivis leurs aventures au sein des Terres volées. Après avoir sommairement jugés les brigands qui avaient attaqués le comptoir chez Oleg, les aventuriers ont entrepris d’appliquer la loi du Brévoy : la corde ou l’épée. Comme plusieurs des brigands étaient inconscients, à l’article de la mort, c’est la corde dont ils ont hérité. Après la pendaison, le corps de trois brigands ornent désormais la palissade du comptoir. Le quatrième, Turand, un jeune homme assez intelligent, s’est montré plus pénitent. Il a juré de se remettre sur le droit chemin. Les aventuriers l’ont donc condamné à un an de servage pour chaque tentative d’extorsion commise par l’armée du Seigneur Cerf sur le comptoir chez Oleg. Turand devra donc passer quatre ans au service d’Oleg et de Svetlana.

Une fois le cas des brigands réglé, les aventuriers se sont dirigés vers le sud. Ils ont exploré la pointe nord-est des Marches de Narl où ils ont découvert une talle de radis lunaires qui sont si prisés par Svetlana Léveton. Ils ont trouvé une caverne où la pierre scintille à la lumière d’un sort de lumière. Le troisième jour, ils ont tenté de traverser la rivière de l’Épine sur un pont branlant. Igor a réussi a traverser sans problèmes. Lorsque Rosabelle et son cheval ont tentés de faire de même, cependant, les planches fatiguées du vieux pont ont cédées sous le poids de Rosabelle. Elle a bien failli aller boire une grande tasse au fond du ravin, mais ses réflexes aiguisés lui ont permis d’agripper le bord du pont. De là, elle a réussi à se hisser en toute sécurité. Malheureusement, son cheval, Nolhan le mastodonte et Nahari se trouvaient toujours sur la rive nord de la rivière. Le groupe était séparé.

Chacun de leur côté, les aventuriers ont poursuivi leur chemin vers le sud. Ils ont atteint le gué d’où ils ont tenté de mater les brigands sous la gouverne de Kressel. Le combat fut rapide et décisif. Malgré le fait que les brigands avaient eu vent de l’arrivée des aventuriers, il n’ont pas réussis à résister à la puissance (et un peu aux dés) des aventuriers. Rapidement quatre d’entre eux sont tombés, mourants. Les autres ont bien tentés de résister, mais après un coup vicieux de Rosabelle, Kressel a pris la fuite. Ce fut immédiatement la débandade, deux brigands survivants prenaient la fuite.

Au moment d’arrêter, une poursuite s’entamait alors que Rosabelle et Igor, tentaient de rattraper Kressel en fuite. Nohlan et Nahari restaient derrière pour interroger le dernier brigand, un gnome qui s’était rendu.

La partie fut facile et difficile à la fois. Les rencontres ont été relativement faciles, mais la gestion en a été compliquées par le fait qu’il est difficile de préparer les scènes dans un contexte de « carré de sable » comme ce scénario. Les pauses sont un peu plus longues, surtout que nous jouons à l’aide de MapTools et Skype. Certaines pauses nécessitent l’intervention de plusieurs logiciels. En plus, certaines macros que j’avais programmées ont cessé subitement de fonctionner. Ceci dit, les joueurs semblent apprécier. La suite bientôt avec un test des règles de poursuite de Pathfinder. Ce sera une première pour moi.

Trésors
Sur les brigands (x5) : armure de cuir, arc long avec 15 flèches, 2 jours de rations, 10 po.

PX

Pour l’exploration : 400 px,

Pour le combat : 1 600 px.

Progression
Igor : 867 px
Nahari : 867 px
Rosabelle : 867 px