janvier 2010


Depuis 2008, mon père, Alain J. Godbout s’est remis à la peinture. En semi-retraitre, il découvre les joies de l’aquarelle et il s’amuse à produire des petits chef-d’oeuvres. Il y a longtemps de ça, il m’avais demandé de lui donner la liste des aquarelles que j’aimais. Bien sûr cette liste change au fil des humeurs et des nouvelles œuvres qu’il affiche sur son blogue. Tout de même, ce soir, l’esprit un peu fatigué d’une longue journée, je me suis mis à regarder à nouveau les « toiles » qu’il a fait depuis 2008. J’ai fait une liste, notant celles qui captaient mon regard ou mon intérêt. Dans aucun ordre de préférence particulier :

Je suis heureux de partager avec lui son art par l’entremise de son blogue. Je ne fais pas beaucoup de commentaires, mais ça me fait toujours plaisir de voir une nouvelle « toile » et de nouvelles couleurs.

Publicités

La semaine a certainement été mouvementée dans différents sujets. Comme plusieurs, je suis hanté par les images en provenance d’Haïti. Ce désastre est une plaie béante sur le corps du mourant le plus pauvre d’Amérique. Est-il possible de rester impassible devant cette souffrance ? Chose certaine, je ne peux que me compter chanceux d’avoir mes trois enfants, ma compagne, mon chat et mon logis. Depuis mardi, bien plus de gens qu’avant n’ont même plus ça.

Sur une note plus gaie, aujourd’hui c’est le premier cours de natation de Gaël. Son grand frère suit des cours régulièrement depuis presque deux ans et il progresse. Mais c’est aujourd’hui que cette aventure commence pour le cadet. Il est dommage que les appareils photo ne soient pas permis au PEPS de l’Université Laval. Je n’aurais pas de photo à partager contrairement à Vincent, car nous avions pu prendre des photo lors de son premier cours au Cégep de Rimouski. J’espère seulement que ça va bien aller pour mon petit! Je vous tiens au courant.

Tout d’abord, j’aimerais souhaiter la bonne année à tous le monde. 2009 fut une année riche en rebondissements, mais elle sera surtout marquée par l’arrivée de Solène le 20 septembre dernier. Julie et moi avons passé les trois derniers mois à nous habituer à la vie à cinq. Naturellement la venue d’un nouvel enfant est synonyme de stress et d’anxiété, mais elle signifie également beaucoup de moments de bonheur et d’émerveillement face à la vie qui commence.
J’espère que 2010 sera une année aussi fertile que 2009, plus même. Je souhaite être plus consciencieux dans l’entretien de mon blogue et mon site web cette année. Certes, c’est ce que je dis depuis 2007, mais avec un peu de chance, un peu d’huile de coude et quelques coups de pieds au derrière 😉 je pense y arriver.
Je vous laisse donc avec cette pensée. À dans quelques jours, je l’espère.