juillet 2009


J’ai vu hier le dernier épisode de Children of Earth. J’ai beaucoup aimé la mini-série, moi qui n’avais jamais vraiment accroché à Torchwood. La trame écrite par Russel T. Davies, John Fay et James Moran nous tenait en haleine tout au long de la série (et ce même si j’avais lu les résumés des épisodes avant). Ce que j’ai particulièrement aimé c’est la critique des société occidentales qui sous-tend toute l’histoire. Ceci dit, je dois admettre que la série avait quelque chose de déprimant.  La fin nous laisse dans un état de désire de quelque chose de positif alors que politiciens cyniques font de l’opportunisme crasse, que Torchwood est décimé et que les morts se sont empilés. Il est incertain que Torchwood fasse une autre apparition sur nos écrans, mais si cela devait se produire, j’espère que Davies ou les autres auteurs sauront nous donner quelque chose d’un peu plus joyeux.

Publicités

C’est fou comment le temps passe. Alors qu’hier encore, Vincent n’était qu’un nouveau-né et que Gaël n’était qu’une idée partagée entre Julie et moi, nous en sommes au troisième trimestre de la troisième grossesse. C’est un cliché, mais le temps passe tellement vite! Il me semble que les journées ne cesse d’accélérer et que les mois et les année défilent à un rythme qui dépasse l’entendement.

Toujours est-il que le troisième trimestre s’amorce pour Julie avec les difficultés d’usage : fatigue chronique, douleurs pelviennes, difficultés à se déplacer. Rien de grave, mais entre vous et moi, je crois bien que c’est un peu plus difficile cette troisième fois. Certes, nous savons tous les deux à quoi nous attendre, après tout, il y en a eu deux autres avant. Cependant, ces deux autres bouffent beaucoup d’énergie et je crois que cela pèse énormément sur les épaules de ma douce. Elle garde le moral, mais si on lui demandait si elle préférerait ne pas être enceinte, pour un instant, je crois qu’elle serait très tentée de répondre par l’affirmative. Enfin, seulement quelques mois à patienter encore.

Torchwood

Ce spin-off de Doctor Who ne m’avait jamais vraiment accroché. Ce n’est pas que l’émission n’était pas bonne, c’est seulement que l’atmosphère était très différente à mes yeux de Doctor Who et ça m’avait toujours empêcher d’apprécier la série à sa juste valeur. Ce soir, j’ai regardé la première émission de la mini-série Torchwood: Children of Earth. J’ai beaucoup aimé. La tension, l’histoire de conspiration, les rebondissement, ce sont tous des éléments qui ont fait qu’une fois l’émission terminée, je me suis empressé d’aller fouiller le web à la recherche d’informations. J’ai été déçu d’apprendre que Children of Earth serait la fin de Torchwood. De plus, certains spoilers que j’ai lu m’ont déçu. Par contre, je crois que je vais regarder les reprise avec un regard neuf sur cette série.

Pour faire un lien avec le début de mon message, Children of Earth comporte plusieurs éléments qui ont particulièrement résonné chez le jeune père que je suis : la nouvelle que Gwen est enceinte et le sentiment de joie que cela provoque est contrasté par la peur d’une attaque qui vise particulièrement les enfants. C’est particulièrement saisissant. Les jeunes parents qui ont les sentiments à fleur de peau sauront de quoi je parle.

Il y longtemps que papa ne m’a fait écrire un nouveau carnet. Les événements se sont bousculés au cours des derniers mois. Maman attend un bébé. Elle m’a dit que je vais avoir une petite soeur. C’est incroyable!  Lorsque Maman nous a dit à Gaël et moi qu’elle était enceinte, je voulais avoir un autre petit frère. Cependant, je suis vraiment content que ce soit une petite soeur. Ça sera différent.

Mais ce n’est pas pour ça que j’écris ce carnet. En fait, aujourd’hui a été un grand événement dans ma vie. J’ai eu droit à mon premier cornet de crème glacée. Oh, j’avais déjà eu de la crème glacée: chocolat, vanille, caramel et plusieurs autres saveurs, mais c’était toujours dans un goblet avec une cueillère. Ce qui est nouveau, c’est la joie de manger de la crème glacée dans un contenant qui se mange! Papa m’a montré qu’il y a toute une technique. Il faut lécher, croquer et sucer la crème glacée pour l’empêcher de couler, grignoter le cornet pour accéder  à plus de glace, et surtout se concentrer sur le tout pour ne pas que sa coule. C’est très amusant, mais c’est difficile. Je crois que je commençais avoir le tour. C’est papa qui a manger le bout du cornet, je n’avais plus faim, mais rien, enfin presque rien, n’est tombé sur mon chandail. En tous cas, c’était délicieux!

À la prochaine,

Vincent