février 2008


Comme l’indique le dernier Carnet de Vincent, mon deuxième fils est né. Il est arrivé le 23 janvier dernier à 3h36. Son arrivée était bienvenue car Julie commençait à trouver le temps long. Faut dire que ce n’est pas facile de déplacer les 4,149 kg que Gaël Erwan Lauric Godbout pesait à sa naissance.

Ce soir, il dort enfin paissiblement à côté de moi alors que j’écris ces mots. Les dernières 24 heures ont été difficiles pour Julie. Elle qui allaite au sein, Gaël n’a cessé de réclamer aux 1,5 heures. Elle n’a donc pas eu beaucoup de sommeil. J’ai donc décidé de garder Gaël avec moi et de le nourrir avec du lait materniser pendant une bonne partie de la nuit. Julie pourra alors dormir un peu.

C’est bien beau, mais moi… ouah!… Je ne dors pas beaucoup pendant ce temps!

En passant, le premier chapitre dont je vous parlais avant les Fêtes, nous avons eu l’acceptation de publication. L’article devrait paraître dans l’édition de septembre d’Écosciences.

Publicités

Et bien, il est arrivé le petit frère. Je ne peux pas dire que je suis fâché. Depuis qu’il est là, tout est à l’envers dans la maison, mais Papa passe plus de temps avec moi. C’est quand même difficile d’avoir l’attention de Maman, alors je suis un peu plus marabout. Ceci dit, Gaël, c’est mon petit frère et je l’aime bien. Je lui donne des bisous à tous les soirs et je me fais un devoir de rappeler à Papa et Maman quand il a besoin de lait. Papa trouve ça bien amusant.

Ce qui est chouette aussi, c’est que Grand-Maman Fanfan est venue passé du temps à la maison. Nous avons eu l’occasion de jouer ensemble. Elle a une drôle façon de raconter les histoires le soir. Elle ne lit pas les livres. Mais c’est bien quand même. Elle est rentrée à la maison maintenant. Je m’ennuie d’elle, mais Maman m’a dit qu’elle reviendrait ce printemps.

Je vous laisse là dessus. À la prochaine.