Je fêtes cette année mon troisième Noël. Cette année est une occasion un peu spéciale. Tout d’abord, je suis allé voir le Père Noël pour la première fois. Il était accompagné de la Fée des étoiles, une jolie demoiselle qui m’a donné un cadeau: un petit renne en peluche. Le Père Noël m’a demandé ce que je voulais pour Noël. J’ai demandé: « un train qui marche ». Je ne comprends pas pourquoi Papa s’est mis à rire.

L’autre raison que Noël est une occasion un peu spéciale, c’est que Maman va avoir un petit frère pour moi. Je ne suis pas tout à fait certain que je vais aimer ça. Des fois, je me dis que ça va être amusant, mais d’autres fois, je me rends compte que je vais devoir partager mes jouets et ma Maman. Ça je n’aime pas du tout!

Nous avons fêté Noël chez ma tante Lorraine et chez Tante Françoise. J’ai eu plein de beaux cadeaux. Mes deux préférés sont un avion et un appareil-photo digital. Je n’arrête pas de jouer avec. Ah oui! Il y a aussi la plasticine que Mamie Martin m’a donné.

Un peu après les repas de Noël, Maman et Papa sont allés à l’hôpital. Mémé-Joh, Papi Alain, Grand-Maman Fanfan et Grand-Papa Guy se sont très bien occupé de moi, mais je sentais bien qu’ils semblaient inquiets. Lorsque Papa et Maman sont rentrés, tout le monde semblait soulagé. Je n’ai pas très bien compris ce qui s’est passé. Maman avait mal au ventre et il était question que Tigrou (mon petit frère) arrive. Je ne l’ai toujours pas vu. En plus, Maman doit rester coucher depuis… Si c’est ça avoir un petit frère je préfère ne pas en avoir.

Hier, Papa et moi avons laissé Maman chez Grand-Maman Fanfan et nous somme rentrés à la maison. Hélios et Shiva avaient besoin d’être ravitaillés. Hélios semblait s’être ennuyé car il ne lâchait pas Papa.

Aujourd’hui Papa m’a emmené glissé. Ça faisait longtemps que nous n’étions pas allé. Au début, j’avais un peu peur, mais rapidement je me suis mis a glissé tout seul. Il parait que c’est là que Maman allait glissé quand elle était petite.

Sur ce je retourne jouer avec ma plasticine et on se reparle un peu plus tard.

Publicités