Il semblerait que la Régie du Logement du Québec ait maintenu les droits de la locataire dans la cause dont je faisais état il y a quelques mois. Radio-Canada rapporte sur son site web aujourd’hui que la Régie a statué qu’un propriétaire ne pouvais pas changer les règles de location de son logement en plein bail de façon arbitraire. Bien que je désapprouve le tabagisme, je dois admettre que de tous ce que j’ai lu sur la cause, le gros bon sens a triomphé dans cette affaire. Il semblairait qu’il y ait encore de l’espoir pour la santé mentale de l’espèce humaine…

Publicités